National Geographic Explore VR (Oculus Quest)

par

National Geographic VR ou comment voyager tout à s’instruisant

Il faut dire que j’étais emballé à l’idée de tester l’expérience proposée par National Geographic sur l’oculus quest. Mais comme je venais d’acheter pas mal de jeu sur celui-ci, j’avais atteint le fond du porte-monnaie. Alors quand j’ai reçu ma notification d’oculus pour m’annoncer que je bénéficiais d’un avoir de 4 euros, j’ai sauté sur l’occasion. Et il faut dire que l’expérience est assez réussie d’un certain point de vue et je vais encore une fois vous dire ce que j’en pense.

Deux parties seulement ?

Commençons par appuyer là où cela fait mal en premier. Pour 10 euros, vous aurez droit à deux expériences bien distinctes. La première, vous enverra sur le mont Machu Picchu et l’autre au beau milieu de l’antarctique. Autant vous dire qu’on a là deux expériences bien différentes et heureusement, car on connaîtra au moins deux dépaysements. Car dans les deux cas les graphismes sont magnifiques. Sachant que les deux expériences se bouclent pour un temps moyen situé entre l’heure et demie et les deux heures (pour les deux), on peut dire que la durée de vie est assez limitée. En espérant une mise à jour avec un troisième lieu à découvrir, cela aiderait à faire passer la pilule. Mais il faut saluer le travail accompli qui permet à tout un chacun de voir ces deux régions du monde, que l’on n’aurait jamais découvert autrement pour la plupart d’entre nous.

Le mont Machu Picchu

Ce sera la première étape de votre aventure. Vous voyagerez jusqu’au mon Machu Picchu, et vous aurez droit à une leçon d’histoire sur les Incas. Cette partie de l’aventure se cantonne à prendre des photos et remettre des objets en place. En effet, vous devrez prendre les photos pour le prochain numéro de National Geographic, cela n’est pas rien ! Les interactions avec le décor sont assez simples et vous alternerez entre le paysage d’origine et les reconstitutions d’époque. Et c’est là que vous devrez intervenir pour replacer la scène comme il se doit.  On ne peut même pas considérer cela comme des énigmes tellement les objets sont simples à placer, et les photos simples à prendre. Il en va de même pour la re-modélisation 3D de l’époque. Quelques éléments de décors sont ajoutés, et même s’il reste peu nombreux, ils en restent très soignés. Car le but est bien de se rapprocher au maximum du photoréalisme afin de vous faire vivre cette aventure comme une visite guidée. Et de ce point de vue, c’est réussi. Pour les passionnés d’histoire, ces 10 euros sont bien loin des sommes qu’ils auraient dû dépenser pour avoir ce petit cours sur l’histoire Inca. Donc ce de point de vue, le jeu reste une bonne affaire, car même si on est loin d’une visite réelle, on a tout de même de belles sensations et il y a de quoi en garder également des souvenirs.

L’antarctique.

Bienvenu aux pays des manchots et prenez place à borde de votre kayak. C’est en cela que commence la deuxième et dernière narration de cette expérience sur Oculus Quest. Cette fois-ci, la séance photo sera bien moins présente et vous serez bien plus actif. Entre pagayer pour avancer sur votre kayak ou escalader une falaise glacée, il y a déjà un peu plus de sport que dans l’épisode précédent. Heureusement que l’ordre est dans ce sens, car l’inverse aurait surement provoqué bien plus de déception. Et cette fois-ci vous voyagerez au milieu des glaciers et manchots. Et ceux-ci sont très bien modélisés encore une fois. On sent que ce magnifique décor et ces animaux très bien modélisés n’ont pas laissé beaucoup de place au reste. Là encore, vous n’en verrez pas beaucoup, mais vous en apprendrez un peu plus sur les animaux qui vivent au milieu de l’antarctique. Personnellement, je n’ai pas autant accroché à la narration par rapport au premier épisode. Mais les décors et le fait de ne pas être figé sur place permettent de se plonger un peu plus dans des activités VR. Mais là encore, ne vous attendez pas à une folle aventure de plusieurs heures au milieu de la glace. Un peu de bateau, un peu d’escalade, un peu de dodo et c’est à peu près tout ce que vous aurez droit.

Une physique simple.

On sent que le moteur Unreal Engine 4 n’a pas été poussé à sons maxima au niveau du gameplay. Et le nombre d’interactions que vous aurez dans le jeu ne sont pas des mécaniques complexes. Cela est surement dû au fait que cette expérience est avant tout fait pour plaire à ceux qui aiment l’histoire et les voyages. Car ne nous mentons pas. Ce titre n’est pas un jeu. Ou alors un mini jeu, car au final on écoute beaucoup plus le narrateur que l’on agit vraiment.

Conclusion

À 10 euros les deux petites expériences, ce titre plaira avant tout aux personnes qui aiment l’histoire et les voyages. Personnellement, l’ayant payé 6 euros avec une réduction, je trouve que cela vaut le prix pour les joueurs lambda. Mais si effectivement un (ou deux) épisodes venaient s’ajouter au titre gratuitement sous forme de DLC, alors là je ne pourrais que conseiller ce titre.

Partager cet article :